Le denim Selvedge: quel est ce tissu de jean?

Le denim Selvedge: quel est ce tissu de jean?

Histoire et technique du denim Selvedge

Lorsqu’on parle de “selvedge”, les puristes connaissent bien le terme, mais tout le monde n’est pas féru d’histoire du denim. Nous allons donc en quelques mots vous expliquer de quoi il en retourne, sans tomber dans le cours de textile magistral.

Machines à navette et bordures des tissus

Tout d’abord il faut savoir que dans les temps anciens (avant le dernier quart du XXe siècle), le tissage était réalisé sur des métiers dits “à navettes”. Le fil de trame se promenait sur une navette qui permettait de l’insérer entre les fils de chaîne. Cette trame effectuait donc un parcours en S entre les fils de chaîne et ainsi les lisières des tissus étaient fermées et solides. Il n’y avait pas de problème d’effilochage à craindre lors des manipulations des matières. Les anglais appelaient ces tissus des “Self Finished Edges”, des lisières auto-fermées pour ainsi dire.

Voici un métier à tisser selvedge (notez la petite largeur du tissu) ↓

Le denim Selvedge : quel est ce tissu de jean? - métier à tisser selvedge de chez Candiani - LeBeauJean.fr


Les industriels du textile ont planché sur d’autres types de métiers à tisser beaucoup plus rapides et productifs, mais avec d’autres types de lisières aussi : lisières ouvertes, frangées… Les avantages de ces nouveaux métiers à tisser ont été multiples : les vitesses de production ont augmenté, ce qui a rendu les tissus moins onéreux, et les laizes (c'est la largeur du tissu) ont augmenté, ce qui a facilité les patronages et optimisé l’emploi du tissu lors de la découpe. C’est pour cela que, bien que moins qualitatives, ces nouvelles lisières se sont rapidement imposées, et le denim n’y a pas échappé, contribuant à un grand essor du marché.

Le denim Selvedge : quel est ce tissu de jean? - tissu avec lisère et sans lisière - LeBeauJean.fr
.

Des Self-Finished Edges au Selvedge

L’avantage des métiers à navettes était qu’ils pouvaient tisser des articles très lourds et très denses, ce qui était très utile dans le monde du denim premium, alors que ce n’était pas forcément important dans d’autres domaines. Le milieu du jean s’est alors approprié le terme “Self Finished Edges” en le contractant en “Self-Edge”, puis “Selvedge”. Les tissus denim Selvedge sont ainsi devenus les Rolls des tissus denim, reprenant les codes ancestraux, gages de qualité et de look authentiques.

Comment reconnaît-on un tissu selvedge ? On les reconnait grâce à ces fameuses lisières fermées, souvent décorées d’un liseré de couleur. Ces lisières évitent notamment l’ourlet ou le surjet que l’on trouve le long de l’intérieur de la jambe dans tout jean classique. Les puristes ou aficionados du Selvedge l’arborent fièrement en faisant un revers au bas de leur jean, laissant voir leur lisière colorée comme un signe d’appartenance  et de qualité !

Le denim Selvedge : quel est ce tissu de jean? - lisière colorée apparente - LeBeauJean.fr

Les exigences du Selvedge pour Le Beau Jean

Peu de tisseurs de denim sont encore équipés de métiers à navettes pouvant tisser du denim Selvedge. Dans l'idée d'un nouveau projet et comme nous ne faisons rien comme les autres, nous avons recherché une matière qui en plus d’être Selvedge soit un minimum stretch, pour vous donner du confort dès le premier porté, et en coton BIO, pour le bien de tous.

Et nous l’avons trouvée, cette perle rare ! C’est en Italie, près de Milan, que la maison Candiani Denim nous produit ce tissu magnifique. Pour lui garder ses qualités, nous ne lui appliquerons pas de délavage pour vous proposer nos trois silhouettes Le Beau Jean, en matière Selvedge finition brut, dans une confection Made in France.

Le denim Selvedge : quel est ce tissu de jean? - le selvedge par Le Beau Jean - LeBeauJean.fr

Nous vous donnons rendez-vous dans notre prochain article sur le sujet, pour en apprendre plus sur notre prochain produit : Le Selvedge Made in France ! 

Mais si vous êtes impatients de suivre toutes les étapes de nos jeans Made in France, abonnez-vous à notre Newsletter (si ce n’est pas encore fait 😉) en vous inscrivant juste ici :

Articles qui pourraient vous intéresser