Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le coton... - LeBeauJean.fr

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le coton (épisode 3)

Parlons couture

Vous vous souvenez des épisodes 1 et 2? Ça y est, le tissu est prêt! Il est temps de passer du tissu au vêtement grâce à la confection. C'est une étape cruciale et très technique pour obtenir votre jean.

Une confection à la main

La confection de jeans nécessite un savoir-faire et une incroyable maîtrise des étapes. 🔍 Savez-vous que chaque étape de votre pantalon Le Beau Jean est réalisée par les mains expertes des couturiers(ières) de notre usine partenaire, Olinda?

A ce sujet, ne vous faites pas abuser: en France ou ailleurs, tous les jeans sont cousus main. Ce n'est pas un exploit, c'est la méthode de confection classique. Le montage de chaque pantalon nécessite qu'il passe entre les mains expertes des couturiers. Dans certains cas, des systèmes automatisés viennent en support tout au long du processus. ↓

 

Les traitements de finition des jeans

Une fois les jeans confectionnés, on passe à la dernière étape. C'est-à-dire le processus de finitions, dans lequel différents traitements peuvent entrer en action pour donner des effets aux jeans.

Les traitements mécaniques

  • L'utilisation de pierres ponces (ou "Stone Wash"), permet d'assouplir le tissu en créant un effet usé et vieilli.
  • L'utilisation de papier de verre / poncettes permet de "poncer" certaines parties du jean (genoux, fesses...) pour une usure à l'aspect naturel. 

C'est pendant ces opérations de finitions que vont être révélées les fameuses moustaches de votre Beau Jean ↓

  • La méthode du sablage, consistait à propulser du sable à haute pression pour donner un effet usé. A présent totalement interdite, cette méthode était très controversée car risquée pour la santé des travailleurs (notamment en contractant la silicose, une infection pulmonaire mortelle). 

Les traitements chimiques

  • Les traitements chimiques utilisent des agents de blanchiment (chlore, eau de Javel, permanganate de potassium...) créant un effet "tie and dye" ou des sortes de taches blanches sur le jean. D'autres alternatives chimiques sont aussi utilisées comme l'hypochlorite de sodium, Organ IQ de CHT ou Sky white de Nearchemica.

Les traitements alternatifs

  • Le laser permet d'avoir un effet usé ciblé sur le jean tout en réduisant la consommation d'eau. Et c'est aussi beaucoup moins nocif pour les ouvriers !
  • Le traitement à l'ozone aide à réduire les besoins en énergie et en eau en transformant l'oxygène en ozone. Moins polluante, cette technique délave les jeans de façon plutôt naturelle en imitant l'effet du soleil sur le textile.

Ensuite, des machines à laver géantes ↓, vont permettre de délaver ou de patiner les jeans. Mais pas seulement, cela permet aussi de retirer les excès de teinture et de neutraliser les retraits des jeans. Ce qui évite de se retrouver avec un jean trop petit après lavage à la maison! Plutôt utile, n'est-ce pas?

Une consommation d'eau proportionnée

Les machines industrielles peuvent contenir en moyenne 75 kg de vêtements. Par la technique du rapport de bain, on peut estimer que pour environ 1 kg de matière textile il faut 6 à 10 litres d'eau

Pour information, votre lave-linge consomme environ 80 litres d'eau par tournée (en fonction du programme) pour une moyenne de 6 kg de vêtements. Le rapport de bain est donc de 13 litres d'eau pour 1 kg de vêtements. En proportion, la consommation des machines industrielles est donc moins importante que nos machines ménagères.

Les industries améliorent leurs techniques pour consommer de moins en moins d'eau. Quelques-unes arrivent à atteindre un rapport de bain de 1/1 soit 1 litre d'eau pour 1 kg de vêtements! C'est impressionnant!

Et moins d'eau équivaut à utiliser moins d'énergie pour chauffer cette eau ainsi que moins de produits chimiques. Encore une fois, cette eau peut être recyclée et réutilisée par les usines pour un processus plus responsable. 

Nous avons à cœur d'utiliser des méthodes qui utilisent le moins d'eau et de produits chimiques possibles. Mais il ne faut pas se mentir, cette étape reste indispensable et n'est surtout pas réalisable sans eau à l'heure d'aujourd'hui. L'industrie textile travaille au développement de nouvelles méthodes plus économes et respectueuses, alors un jour peut-être viendra le délavage sans aucune goutte d'eau...

 

Avec ce petit tour d'horizon, vous connaissez maintenant les grandes étapes de la réalisation d'un jean. On espère vous avoir éclairé et avoir combattu certaines idées reçues! 💪

On voulait aussi vous dire qu'on a calculé le nombre de kilomètres que parcourt votre Beau Jean par rapport à de grandes marques qui communiquent à ce sujet. Contrairement à ce qu'on peut croire à première vue, on n'est pas si mauvais! 

Vous entendez souvent parler de vêtements réalisant plusieurs dizaines de milliers de kilomètres avant d'arriver dans vos mains. On vous rassure, Le Beau Jean n'a pas fait 3 ou 4 fois le tour de la planète. 

Après petit calcul, votre Beau Jean a réalisé moins de 4 000 km, sans omettre de prendre en compte l'origine du coton et sans utiliser le calcul à vol d'oiseau plus avantageux. A contrario, certaines marques françaises atteignent près de 3 500 km! Étonnant n'est-ce pas? Pour mieux visualiser, ça correspond grosso modo à un aller-retour Paris-Malte.

MAP

A vous de jouer

On répond à toutes vos questions envoyées à l'adresse bonjour@lebeaujean.fr ou sur les réseaux sociaux! 

A bientôt pour un nouvel épisode! 😉

Découvrir les produits

Articles qui pourraient vous intéresser