Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le coton...

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le coton...

Episode II

 

Nous revoilà ! La dernière fois, on vous a parlé de la culture du coton. Et vous vous demandez, après la récolte du coton, qu'est-ce qu'on fait ? Alors, voici quelques explications en version simplifiée...

Process

 


Une fois le coton récolté, on va procéder à sa filature.

Pour faire simple, après nettoyage, c'est le moment où les fibres de coton sont transformées en fil (d'où l’appellation filature). Les fibres sont cardées / peignées pour les rendre parallèles, puis, par un système de torsion on obtient les fils. Ceux-ci sont ensuite rassemblés sous forme de grosses bobines.

En général, pour les jeans, le fil de chaîne est bleu et la trame est blanche. Les fils destinés à la chaîne vont donc être teints à l'indigo

A l'origine extrait de plantes, l'indigo est le seul colorant capable de donner cette couleur bleue si particulière à nos jeans.

Aujourd'hui il est majoritairement synthétisé en raison des prix et des gros volumes nécessaires. Néanmoins les technologies évoluent pour rendre sa fabrication et son process de moins en moins polluants. On notera que 95% de l'indigo synthétique produit chaque années est utilisé pour la teinture de près de 4 milliards de vêtements en denim. 

L'indigo naturel à base de vraies plantes fait son retour ces derniers temps, et néanmoins, l'alternative d'un indigo synthétique plus responsable est en cours d'étude grâce à une souche artificielle de la bactérie E. coli. Procédé un peu compliqué à expliquer, alors si vous voulez plus d'infos, cliquez sur le lien 🤓

 

Et maintenant, on fait quoi avec les fils ?

Le tissage est l'étape qui croise les fils (chaîne et trame) pour réaliser la toile à jean. La méthode de tissage est une une armure "Sergé" (donnant un effet diagonal au tissu). En version schématique, ça donne ça ↓

 

Et en vrai ça ressemble à ça ↓

 

Ensuite, on réalise l'ennoblissement...

L'ennoblissement regroupe les traitements qui vont rendre le tissu confectionnable. C'est le moment où la matière est nettoyée, stabilisée et adoucie.

Des tests (poids, déchirure, retrait, ph...) permettent de s'assurer de la conformité et de la neutralité chimique du tissu. En clair, on va faire en sorte que le tissu ne rétrécisse pas et qu'il ne vous donne pas d'allergies ! 🤧

Cette étape permet d'apporter un certain toucher et des caractéristiques particulières à la matière avant transformation en jean.

L'ennoblissement est gourmand en eau et en produits chimiques. Il faut noter que l'industrie est soumise à la norme REACH qui contrôle l'utilisation de substances chimiques dans l'Union Européenne. 

Plusieurs produits et colorants sont interdits dans le but de protéger la santé humaine mais aussi l'environnement. Les industries textiles travaillent à réduire leur impact en utilisant des produits dégradables ou du moins neutralisables.

L'optimisation de la consommation d'eau est de plus en plus recherchée par les usines. Elles sont nombreuses à traiter et recycler l'eau utilisée, jusqu'à atteindre 90 à 95% de récupération dans le processus. D'ailleurs, les traitements sont parfois tellement efficaces que l'eau à la sortie d'usine est consommable... si si !

 

 

Bon voilà, le tissu est prêt ! Il est temps de passer du tissu au vêtement grâce à la confection. Mais un peu de patience, on vous parlera de ça au prochain épisode !

A bientôt et en attendant nous restons à votre écoute sur bonjour@lebeaujean.fr

 

 

Précédent